Duo tuba-piano

Duo Tuba – Piano Jusselme-Henry :dsc03348-bA partir de la rencontre de Barthélemy Jusselme et François Henry au Conservatoire de Paris en 2009 en classe d’improvisation générative, ce duo est né en 2014 d’un intérêt commun pour explorer les ressources sonores découlant de la confrontation des deux instruments, l’un venant nourrir l’autre par son potentiel propre, aboutissant en quelque sorte à un instrument transcendé dans ses limites, à partir de deux modes d’émission du son très différents. Dès lors, les deux instrumentistes se passionnent pour découvrir ensemble la richesse et la variété du répertoire de musique de chambre pour tuba ou saxhorn et piano.

Ils souhaitent présenter ce répertoire méconnu, ainsi que l’identité sonore du tuba et ses possibilités, à un public élargi, en remettant en valeur aussi le saxhorn ou tuba en ut, au timbre plus précis et brillant que son homologue allemand et mieux adapté pour interpréter le répertoire français dévolu à ces instruments. Atachés à la création contemporaine, ils sollicitent aussi plusieurs compositeurs pour enrichir leur répertoire, et entreprennent de réaliser divers arrangements pour l’élargir à des esthétiques plus variés, restituant ainsi au tuba toute sa capacité à s’approprier les différents styles et à rendre leur essence au travers sa personnalité propre.

Ils remettent en cause régulièrement leur travail auprès de personnalités comme Anne Le Bozec, Jérémie Dufort…

 

Barthélemy JUSSELME, tuba :45252_10151588213393760_540311290_n

Soliste, chambriste et musicien d’orchestre, Barthélemy Jusselme s’est particulièrement distingué lors de prestigieux concours nationaux et internationaux. Il est vainqueur (1er prix) à deux reprises du Concours National de Tuba de Tours (France, 2007 et 2013), lauréat (3ème prix) de l’International Tuba Euphonium Conference Competition à Linz (Autriche, 2012) et finaliste du concours international Città di Porcia de Pordenone (Italie 2012).

Membre fondateur du Fantasy Brass Quintet (quintette de cuivres) et de Septet à Voir (septuor de cuivres) avec qui il donne régulièrement des concerts et master class en France et à l’étranger, Barthélemy collabore également avec François Henry (piano) lors de récitals tuba et piano.

Depuis 2012 il est membre de la Musique des Gardiens de la Paix de Paris et a joué avec de nombreux orchestres symphoniques dont le Star Pop Orchestra, l’Orchestre de l’Opéra de Paris, l’Orchestre Lamoureux, l’Orchestre Pasdeloup, l’Orchestre de l’Opéra de Marseille, l’Ensemble Intercontemporain, l’Orchestre de Picardie, l’Orchestre Les Siècles et l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine.

Barthélemy a participé à de multiples formations d’horizons divers telles que The Very Big Experimental Toubifri Orchestra, le Big Band Bull, le collectif rap Effusion, le groupe de chanson française l’Oeil du ficus. Affectionnant particulièrement l’enseignement, il a notamment été professeur aux Conservatoires de Brest et de Quimper et enseigne actuellement au Conservatoire de Colombes.

Né le 9 septembre 1985 à Roanne, il joue ses premières notes à la Batterie-Fanfare de Chirassimont (42) qu’il dirigera ensuite pendant 2 ans, et étudie aux Conservatoires de Vichy (03) et de Villeurbanne (69) dans les classes d’Alain SALMON et de Christian DELANGE où il obtient les Diplômes d’Etudes Musicales de Saxhorn, de Tuba et de Musique de Chambre. Il étudie parallèlement à l’Université Lyon 2 l’histoire de la musique, l’analyse, l’écriture, la direction et obtient la licence de Musique et Musicologie en 2005. Barthélemy est reçu 1er nommé en 2007 au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Gérard BUQUET, Jérémie DUFORT et Fabien WALLERAND, dans la classe de musique de chambre de Jens McMANAMA avec le Fantasy Brass Quintet, et dans la classe d’Improvisation Générative d’ Alexandros MARKEAS et Vincent LE QUANG. Il y est diplomé en 2009 du Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien avec la mention Très Bien et en 2011 du Master de Tuba mention Très Bien.

Site web : http://www.barthelemyjusselme.com/

 

 

François HENRY, piano :

 

dsc00115-rec0-copieNé le 15 juin 1984 à Louviers (Eure), il se destine au piano à l’âge de 13 ans. Après des études aux Conservatoires de Versailles (médaille d’or à l’unanimité avec les félicitations en 2003) et de Boulogne-Billancourt (1er prix en 2005), il intègre en 2004 le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP), où il obtient le Diplôme de Formation Supérieure de piano (dans la classe de Jean-François Heisser), le master d’accompagnement au piano ainsi que des prix en analyse, harmonie et contrepoint. Il y suit actuellement le Master d’accompagnement vocal, et complète sa formation à la Musikhochschule de Leipzig (2016-17).

Très attaché au partage tant humain que musical avec d’autres musiciens, il collabore entre autres avec le tubiste Barthélemy Jusselme, le violoncelliste Sylvain Rolland ou les pianistes Ariane Jacob et Mayuko Ishibashi, ainsi qu’avec de nombreux chanteurs (Nicole Girard, Marie Soubestre, L’Oiseleur des Longchamps…), passionné par le domaine de la voix et les interactions possibles entre texte et musique.

Lauréat de différents concours (1° prix au concours international d’Ile de France en 2005, prix d’honneur au concours européen de Picardie en 2004…), il donne son premier récital à l’âge de 16 ans et depuis se produit régulièrement en concert, tant comme soliste que comme chambriste, en France (Hôtel de Béhague, Scots Kirk, Cathédrale et Église Américaines, Église Saint-Merri, Musée de la Musique à Paris, Moulin d’Andé, Maison romane de Provins, Saint-Jacques-de-la-Lande, festivals de Barbizon, de l’Heure musicale au Marais, des Nocturnes Sainte-Victoire, des Musicales de Mesnil Glaise, des Balades acoustiques…) ou à l’étranger (Djeddah, Opole en Pologne, palais Giugni à Florence, festival d’Alba en Italie, Classic festival à Genève). Elaborant les programmes de ses concerts autour de thématiques variées, il consacre une partie de sa mission d’interprète à la redécouverte de partitions méconnues, et accorde d’autre part beaucoup d’importance à la pratique du répertoire contemporain. Il s’est également développé une affinité pour le jeu sur pianoforte, qu’il étudie auprès de Patrick Cohen (dans la classe duquel il obtient le diplôme de concertiste au CRR de Paris) ; il acquiert à ce titre six instruments du XIXème siècle, à partir desquels il élabore des projets dans le cadre de son association Pianomuses.

Il est par ailleurs pianiste accompagnateur au Conservatoire de Chantilly, à la Schola Cantorum (classe de direction d’orchestre), du Chœur Symphonique d’Ile de France, ainsi que de diverses Académies internationales d’été (de Prades, Pâques, Val d’Isère, Epsival…), tout en s’adonnant à l’enseignement de son instrument, démarche lui paraissant capitale pour nourrir sa pratique personnelle. Il suit en ce sens le Master de formation à l’enseignement au CNSMDP.

Site web : http://francoishenry.fr/

 

Leurs concerts :

 

- 5 novembre 2016 : récital dans le cadre du festival « Musique d’abord » à Barbizon

recital-tuba-piano-a-barbizon

- 15 mai : récital à la cathédrale Sainte-Croix de Paris des Arméniens

- 10 mai : création de A plein tube ! pour tuba et piano d’Étienne Kippelen, salle Varèse au CNSM de Lyon, dans le cadre du récital de prix de master de composition d’Étienne Kippelen

- 9 avril : récital salle Toscanini au Conservatoire de Chaville

- 30 juillet 2014 : récital à l’auditorium de l’hôpital Bretonneau

 

Leur répertoire :

 

Johan Sebastian BACH (1685-1750) : Sonate pour flûte et clavecin en min majeur Bwv.1031 (ca.1730) (arrangement Øystein Baadsvik, 2014) (9′)

- Jacques CASTEREDE (1926-2014) : Sonatine (1963) (8′)

- Juraj FILAS (1955) : Konzert für Tuba und Blasorchester (2006), arrangement pour tuba et piano par l’auteur

- Edvard GRIEG (1843-1907) : Norwegian Danse n.1 op.35 (1881) (arrangement Øystein Baadsvik, 2000) (4’30)

- Sofia GUBAÏDULINA (1931) : Lamento (1977) (9′)

- Paul HINDEMITH (1895-1963) : Sonate pour tuba et piano (1955) (12′)

- Etienne KIPPELEN (1984) : A plein tube (commande au compositeur) (10′)

- Rainer LISCHKA (1942) : Pronto (4’30)

- Pablo OSSANDO : Utopie-Uchronie (2016) (commande au compositeur) (10′)

- Anthony PLOG (1947) : 3 Miniatures (2007) (7′) ; sonate (2006) (15′).

- Barbara YORK (1949) : Through the Tunnel (2009) (7′)